GC 2012 - Interview IncGamers Final Fantasy XIV : A Realm Reborn

Le site IncGamers a profité, lui aussi, de la Gamescom 2012 pour poser quelques questions à Naoki Yoshida. Jeuxonline vous propose la traduction en français.

IncGamers (IG) : Vous dites que le jeu a été entièrement refait, alors pourquoi rester avec le titre Final Fantasy XIV ? Pourquoi ne pas changer de titre ?


Naoki Yoshida (Yoshida) : La série des Final Fantasy a une histoire de 25 ans, et dans ces 25 ans, il y a eu 14 jeux en plus des titres annexes avec le nom de Final Fantasy. Aucun d’entre eux n’a trahi la confiance des joueurs comme Final Fantasy XIV l’a fait.
Donc, [nous, Square Enix] en tant que compagnie, nous ne pouvons pas permettre cela. Final Fantasy est une série très importante pour nous, alors nous n’allions pas abandonner FFXIV. Nous devons montrer à nos joueurs que nous n’abandonnerons pas, nous avons perdu la confiance des joueurs et nous devons – et voulons – la récupérer.
Nous ne pensions pas pouvoir y arriver en abandonnant FFXIV puis en sortant un nouveau jeu avec un nouveau nom. Prendre le nom de Final Fantasy XIV et reconstruire cette confiance peuvent paraître une idée folle, nous le savons, mais nous pensons qu’il est vital que nous le fassions.

GC 2012 - Interview IncGamers Final Fantasy XIV : A Realm Reborn
IG : Votre but est-il d’essayer de plaire aux anciens joueurs et aux joueurs actuels de Final Fantasy XIV, ou bien d’essayer d’atteindre un public plus large après ce changement de cap ?


Yoshida : Nous ne pensons pas vraiment comme ça, nous devons faire un jeu pour tous les joueurs. C’est important de vouloir satisfaire les joueurs existants, mais nous ne pouvons pas nous le permettre si c’est au détriment des éventuels nouveaux joueurs.
À l’heure actuelle, pour un grand nombre de joueurs, nous savons que Final Fantasy XI était leur premier MMORPG et Final Fantasy XIV est leur second. Dans certains cas, Final Fantasy XIV est même leur premier MMORPG. Ce que je veux dire, c’est qu’il y a un grand nombre de joueurs qui n’ont que très peu d’expérience dans le domaine du MMO, donc si nous n’écoutons qu’eux, vous n’aurez pas la même qualité attendue par les joueurs qui ont joué à un plus grand nombre de MMOs.
Cela dit, c’est important de sortir un jeu qui soit à la hauteur des normes actuelles, mais qui garde tout de même son côté « Final Fantasy ». Nous voulons vraiment créer un jeu qui donne la sensation qu’il fait partie de la saga, plutôt qu’un opus loin du reste.

IG : Est-ce plus difficile de relancer intégralement un jeu de cette façon-là, ou est-ce plus compliqué de recommencer avec un nouveau titre ?


Yoshida : Par mon expérience personnelle dans la sortie de nouveaux jeux, je vous dirais que les deux routes sont difficiles. Avec un nouveau titre, c’est difficile d’attirer et de faire comprendre le jeu aux joueurs qui ne le connaissent pas. C’est un énorme défi que vous n’avez pas à surmonter lorsque vous relancez un jeu.
Avec Final Fantasy XIV… oui, les retours lors de sa sortie étaient négatifs, mais ces retours négatifs venaient quand même de la presse. Vous savez ce qu’on dit : il n’y a pas de mauvaise publicité [NdT : je ne sais pas si il existe un équivalent français à « no press is bad press » ].
Beaucoup de gens connaissent Final Fantasy XIV à cause de [NdT : ou grâce ?] cette mauvaise presse, nous nous en servons donc comme tremplin pour ce que nous faisons actuellement.

IG : À votre avis, quel élément sera déterminant et marquant pour les joueurs de Final Fantasy XIV : A Realm Reborn ? Par exemple, The Old Republic est connu pour son scénario, et Guild Wars 2 a l’air d’être un MMORPG vraisemblablement amusant seul…


Yoshida : Nous pensons que l’un des éléments les plus importants sera le scénario entraînant et recherché, ce qui est attendu d’un Final Fantasy.
Cependant, le fait que le jeu nous fasse penser à un Final Fantasy le démarquera le plus. Final Fantasy est un jeu à travers le monde entier, et il y a des choses – comme les chocobos, les moogles, les aéronefs et les mages noirs – qui ne peuvent être rencontrés que dessus. Vous aurez la possibilité de vivre tout ça tous les jours, à toute heure, à tout instant de l’année.

Art13
IG : Vous avez ajouté une version modifiée du « Limit Break » de Final Fantasy VII, est-ce que vous comptez ajouter des éléments venant d’autres Final Fantasy ?


Yoshida : Oui, bien entendu. De Final Fantasy VI, nous avons la Magitek Armor, qui apparaîtra non seulement dans l’histoire, mais qui sera également disponible comme monture pour les joueurs. Le donjon final de Final Fantasy III, la Tour de Cristal, sera disponible comme raid instancié dans Final Fantasy XIV.
Nous espérons également pouvoir créer un casino/parc d’attraction Golden Saucer de Final Fantasy VII dans le jeu.
Mais nous ne voulons pas tout vous dévoiler, donc je ne vous dirai rien de plus. Mais oui, il y aura beaucoup d’éléments liés aux anciens Final Fantasy, et nous espérons que les joueurs les attendront avec impatience pendant que notre jeu avance.

IG : L’intégration aux réseaux sociaux devient de plus en plus normale dans les jeux, est-ce que vous comptez intégrer Final Fantasy XIV : A Realm Reborn à Facebook d’une manière ou d’une autre ?


Yoshida : Oui, nous avons prévu de faire ça. Nous travaillons actuellement à l’intégration de Facebook et de Twitter au jeu. Nous travaillons également sur une Application, que nous espérons disponible à la sortie du jeu, qui vous permettra non seulement de jouer au jeu, mais aussi de voir ce qui se passe dans le monde et ce que font vos amis [NdT : ce n’est pas explicité, il ne fait pas référence au monde du jeu ou au monde réel, mais je pense que c’est le monde réel].

Art03
IG : Combien de joueurs peuvent jouer sur chaque serveur, et est-ce qu’il y a des limites imposées aux joueurs qui veulent utiliser les deux plateformes ?


Yoshida : Environ 5,000 joueurs peuvent jouer en même temps sur un même serveur. Pour ce qui est de la PlayStation 3 et du PC… oui, c’est complètement compatible. Et non, il n’y aura aucune limite quelle que soit la plateforme : tous les joueurs auront accès aux mêmes serveurs.

IG : Des mini-jeux avec des chocobos… on en a souvent vu dans les précédents opus, est-ce qu’il y en aura aussi dans Final Fantasy XIV ?


Yoshida : Eh bien, nous avons un système d’élevage de chocobos qui vous laissera décider la direction qu’il prendra (à savoir combattant, guérisseur ou lanceur de sorts). Vous serez également en mesure de combattre à leur côté, il est donc important que vous réfléchissiez à l’orientation de votre chocobo selon votre propre style.
Vous pourrez également les équiper d’armures et d’autres objets pour aider au combat.

IG : Une question plus généraliste autour des Final Fantasy : reverra-t-on un jour le style « déformé » des personnages comme on avait avec Final Fantasy VII et Final Fantasy IX, ou bien est-ce que les modèles plus réalistes ont pris le dessus et le garderont ?


Yoshida : La génération d’aujourd’hui est très concentrée sur les graphismes puisque nous avons toutes ces plateformes qui peuvent montrer de très beaux graphismes. Pour les titres de la série principale, oui, vous verrez probablement des choses de plus en plus réalistes. C’est quelque chose d’inévitable.
Mais ça ne veut pas dire que les titres annexes sur consoles, iOS et navigateurs n’utiliseront pas ce style manga/cartoon comme celui de Final Fantasy Tactics. Peut-être qu’il serait bien de lancer un jeu un peu plus casual avec ce style-là…

 Merci à Tsuki-kun pour la traduction.

Source : http://www.incgamers.com/2012/08/starting-over-can-final-fantasy-xiv-a-realm-reborn-set-things-right-interview/

Réactions (45)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Final Fantasy XIV Online ?

374 aiment, 79 pas.
Note moyenne : (476 évaluations | 67 critiques)
8,2 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Final Fantasy XIV Online
(351 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

737 joliens y jouent, 1211 y ont joué.