Garuda sort de l'ombre

En attendant la mise à jour de ce soir introduisant le patch 1.22 et le début des combats contre le nouveau Primordial Garuda, les auteurs introduisent celle-ci dans l'histoire d'Eorzea.

Comme toujours, par le biais du site The Lodestone, on en apprend plus sur l'histoire associée à cette créature par l'intermédiaire d'un reportage écrit signé Olivier Goodfellow, le rédacteur du journal populaire de Gridania "le Corbeau". Plus d'informations sur Garuda mais aussi le peuple des Ixali et leur histoire.

 Pour mémoire, une vidéo présentant le combat contre Garuda a été publiée hier.

Garuda sort de l'ombre

Ici Oliver Goodfellow, rédacteur en chef de votre Corbeau favori, perché sur un arbre de la forêt de Sombrelinceul, prêt à faire éclater d'un coup de bec les scandales les plus juteux. Notre magazine vous informe aujourd'hui des dernières nouvelles dans l'affaire "Garuda". La tribu ixal pourrait bien avoir entraîné les Gridaniens dans un guêpier sans nom. L'ombre de l'ennemie jurée de Gridania plane au-dessus de nos têtes.

Garuda, la reine courroucée des créatures ailées

L'Ordre des deux vipères, la grande compagnie en charge de la défense de notre Cité, est en pleine effervescence depuis que l'on a récemment observé un monstre ailé de taille imposante à proximité du Moulin de la carrière. Les supérieurs de l'Ordre ont appelé les Gridaniens à la plus grande vigilance. Ils pensent très sérieusement que cette mystérieuse créature pourrait bien être Garuda, la souveraine des bourrasques.
Il ne fait nul doute que les rumeurs concernant l'imminence de la 7e ère ombrale sont une intarissable source d'angoisse, sans parler de Dalamud et de ses changements. Mais il ne faut pas pour autant ignorer la menace sous nos yeux. Ne cédons cependant pas à la panique, nous devons tout d'abord comprendre qui est ce Primordial. D'où vient-il ? Quelle est son histoire ? C'est pour le savoir que j'ai rencontré Lewin, capitaine des flèches divines et spécialiste des Ixali et de leur histoire.

Remontons nos pendules de 550 ans. A cette époque, les Ixali, qui se considéraient comme des hommes-oiseaux, peuplaient les terres de Tinolqa*. Ils avaient élu domicile dans les arbres et se délectaient chaque jour de la douce sensation du vent sous leurs ailes alors qu'ils virevoltaient entre troncs et feuillages. Les hommes-oiseaux vouaient déjà un culte à Garuda, qu'ils estimaient être la reine de toutes les créatures ailées.
Toutefois, leur effectif augmenta significativement alors qu'ils connurent leur âge d'or et ils durent bientôt étendre leur territoire sur une partie plus importante de la forêt. Les esprits de la Sylve ne pardonnèrent pas leur incursion en ces lieux et les condamnèrent aux tourments de l'exil. C'est ainsi que la tribu ixal migra vers les vallées de Xelphatol. Ce changement d'environnement allait s'accompagner d'une évolution morphologique.

Cette épreuve fut donc loin d'être la seule, car pour une raison qui demeure inconnue, les enfants ixali nés à Xelphatol naissaient sans rémiges ni rectrices, ces plumes longues qui jouent un rôle primordial pour voler. Avec le temps, les Ixali perdirent ainsi cette capacité. Il ne leur resta bientôt plus que leur passion dévorante pour les cieux et la nostalgie de l'époque révolue où ils pouvaient encore les parcourir.
Avançons nos horloges pour revenir à 150 ans de la date actuelle. Cette époque fut marquée par un événement historique sans précédent. Les Ixali créèrent en effet le premier ballon à air chaud capable de décoller. Cette avancée était une manifestation évidente du rêve immortel ixal de caresser à nouveau les nuages.

Puis, il y a 10 ans de cela, les Amalj'aa et les Kobolds décidèrent d'invoquer leurs Primordiaux. Suivant leur exemple, les Ixali décidèrent à leur tour de faire revenir Garuda en Eorzéa. Le capitaine des flèches divines suppose d'ailleurs que ce geste n'ait pas été sans arrière-pensée. Ils espéraient sans doute que la reine des créatures ailées vienne à leur secours et leur permette de quitter la terre ferme à nouveau.
Revenons maintenant vers le futur. A l'heure actuelle, le souhait des Ixali ne semble toujours pas s'être réalisé. Les hommes-bêtes n'ont non seulement pas obtenu ce qu'ils voulaient, mais leur geste a en plus pour conséquence de faire subir aux Eorzéens les attaques de ce Primordial assoiffé de sang. Ses bourrasques dévastatrices font déjà rage ici et là, et son existence semble menacer jusqu'aux jours de ceux qui l'ont invoqué. Garuda pourrait-elle causer la perte d'Eorzéa ?

Oliver Goodfellow

* Tinolqa signifie la "forêt mère" en Ixal. Il s'agit en fait de la forêt de Sombrelinceul.

Source : http://lodestone.finalfantasyxiv.com/pl/company/twinadder/index.html#news

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Final Fantasy XIV Online ?

378 aiment, 79 pas.
Note moyenne : (480 évaluations | 67 critiques)
8,3 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de Final Fantasy XIV Online
(353 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

741 joliens y jouent, 1216 y ont joué.